Qui osera ?

La goutte de rosée perle de l’herbe argent

Semble aux faibles et aux forts, une sorte d’aurore,

Principe du renouveau à quoi chacun prétend

En son for intérieur, n’étaient les esprits forts.

.

Qui osera admettre à son proche entourage

Qu’il s’émeut, et qu’il guette, le naturel ouvrage

Qu’est la neige sur les toits, le nid d’une hirondelle

Une fleur naissante qui son coeur ensorcelle ?

.

La beauté de ce monde, qui se dévoile ici

est comme le petit de l’ambre tourterelle

Voyant de ses yeux neufs l’ouvrage fait par Lui

Et qu’il aime déjà, le couvant de ses ailes.

Un commentaire »

  1. souvenirs19 dit :

    Reconnaître ce qui m’émeut
    n’est pas un problème
    Croire en l’homme meurtrier
    là est le dilemne !
    -
    Bonne continuation
    Cordialement
    .
    .
    .
    Merci Souvenirs19.
    Il y a des gens qui s’améliorent, je le vois autour de moi
    en attendant contribuons à l’embellissement du monde, modestement,
    et croyons à la bonté nichée au coeur de l’humain.
    Bien à vous,
    Témoin.

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Nizar Barkouti |
Apprendre le français |
Tout comprendre vite et bien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | General
| LA PAROLE ET LA TRACE
| la bricole