Jeu de Minuit

A l’heure où tout le monde replie le drap sur lui,

Je m’assoie en silence sur un morceau de bois.

Et je tente ma chance au jeu pieux de minuit,

Comme le chouette hibou éveillé dans le bois.

Alors je mise un peu, pour ne pas tout risquer,

Et j’attends Ta réponse, comme un vague murmure.

L’oreille tendue, j’entends le moustique crier.

C’est moi, aéroplane, qui passe du son le mur.

Et j’entre maintenant dans l’espace infini;

Je mets sur le tapis quelques billets de plus.

J’offre mon corps, mes larmes, à Ceux que l’on bénit;

Ils me rendent le même, et toute honte est bue.

Après douze minutes de ce rapport fidèle,

Je me lève et me couche, cœur uni à ma belle,

Car je n’hésite pas à en faire profiter

Qui me demandera de ma Félicité.

Un commentaire »

  1. souvenirs19 dit :

    Seul le silence est grand
    Disait un écrivain allemand
    La nuit tu l’aimes bien
    Car étouffant les rumeurs
    Il rapproche du Ciel
    Qui te dispense son miel
    Pour qu’un bonheur sans pareil
    Te rapproche ensuite de ta mie

    Bonne journée Stéphane
    Amicalement, Anne
    .
    .
    .
    Est-ce Goethe ou Rilke
    Que tu cites si bien ?
    Bonne nuit, Anne
    Stéphane

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Nizar Barkouti |
Apprendre le français |
Tout comprendre vite et bien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | General
| LA PAROLE ET LA TRACE
| la bricole