Distance

Si un jour apparaît devant toi, subitement,

Un ennui, un nuage, un sot désagrément,

Fais un pas en arrière et observe alentour,

Tu le vois mieux déjà, tu devines le contour.

Fais deux pas assurés au chemin à l’envers,

Il est moins redoutable qu’il n’en avait l’air.

Fais dix pas à rebours, plein d‘entrain, ô surprise,

Il sera anodin et ta main aura prise.

Balaye-le, fais du vent, ris, souffle, ou bats des mains,

Si ça ne suffit pas, sur l’inédit chemin,

Fais mille pas, enthousiaste, et va loin comme Ulysse,

Contraintes et aléas, au loin s’évanouissent. 

4 commentaires »

  1. Ne point douter,avancer,réaliser ses rêves et deviner son avenir,
    très bonne journée à toi.
    .
    .
    .
    Merci, Loîc, bonne fin de semaine.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Différent

  2. souvenirs19 dit :

    Voilà un texte…qui tombe à pic
    pour revisiter…la tristesse hier
    me faisant pleurer…

    Mon père disait
    dans le chagrin
    regarde autour de toi
    il y aura toujours
    plus malheureux
    alors, redresse-toi
    poursuit ton chemin

    Bonne journée Stéphane
    Amicalement, Anne
    .
    .
    .
    Je t’embrasse, Anne
    Stéphane.

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  3. Denis dit :

    « Mais vivre en silence
    En pensant aux souffrances
    De la terre et se dire
    Qu’on est pas les plus malheureux »

    Bonne journée Stéphane,
    Amicalement Denis
    .
    .
    .
    Un jour gris, il m’a dit: »Stéphane, vous VOULEZ vivre ! ». Et comme il savait mieux que moi, j’ai voulu vivre.

    Bonne fin de semaine, Denis
    Stéphane.

  4. toure dit :

    joli texte

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Nizar Barkouti |
Apprendre le français |
Tout comprendre vite et bien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | General
| LA PAROLE ET LA TRACE
| la bricole