♫ Refuge

La bûche sur la souche posée en équilibre

Est fendue sous la hache et l’effort que je livre.

Le froid gèle mon souffle ce matin de novembre,

La Norvège me souffle un vent glaçant mes membres

 

Le petit bois je rentre au chalet de rondins.

Ma tendre m’y attends dans l’odeur du café

Qui se mélange au thym, à l’armoise et au pain.

Ainsi passent mes heures, chaque jour que Dieu fait.

 

S’il est un paradis où règne l’innocence

C’est parmi le laurier et les lièvres sauvages

Qu’il faut le vivre alors, qu’on ait cent ans d’avance

Ou bien cent de retard, on y est au même Âge

.

5 commentaires »

  1. En osmose avec la nature,moi qui vis en campagne je ne me verrais pas vivre autrement,
    salut à toi et à bientôt.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Différent

  2. plimouzi dit :

    magnifique
    .
    .
    .
    Merci Plimouzi

  3. souvenirs19 dit :

    Vivre au rythme de la Nature
    Couper son bois pour se chauffer
    Cueillir les baies nourrissantes
    Respirer l’air pur des allées
    Où l’on rencontre les faons
    Quand on va se promener
    Tendrement avec son amant(e)
    Quelle douce félicité…

    Bon samedi Stéphane
    Amicalement, Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  4. Témoin dit :

    Profitez bien de votre campagne
    La mienne n’est que souvenirs
    Mais que de bonheur on gagne
    A amasser beauté et rires

    Amitiés à tous
    Stéphane

  5. Jo-alsace dit :

    Bonjour Stéphane,

    Un beau poème… j’aime beaucoup !

    Jo
    .
    .
    .
    Merci, Jo
    Bon dimanche

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Nizar Barkouti |
Apprendre le français |
Tout comprendre vite et bien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | General
| LA PAROLE ET LA TRACE
| la bricole