Je suis parti

Je suis parti car son souffle sentait le soufre

J’étouffais et j’ai tout fait pour m’en sortir

J’ai respiré l’air pur en survolant le gouffre

Des souvenirs et des désirs j’ai pu guérir

 

Transperçant le dragon, j’ai tué le geôlier

La porte était ouverte, c’est simple la liberté

J’ai rejoint le merle qui au loin me chantait

Un air du Poète pour me réconforter

 

Aujourd’hui élevé au rang de simple simplet

Aux prisonniers en douce je fais passer la lime

Limez, de nuit, de jour, les barreaux de vous-même

Soyez libre de tout, il restera un «je t’aime»

5 commentaires »

  1. souvenirs19 dit :

    Très belle poésie au thème douloureux
    que beaucoup d’entre nous vivent ou vivront.
    Merci à toi de montrer le passage
    d’une âme déchirée qui trouve à respirer
    malgré tout, grâce à l’Amour en son coeur retrouvé

    Bon samedi Stéphane
    Bises amicales, Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  2. koalangie dit :

    Merci pour ces mots, merci pour ce réconfort qui fait beaucoup de bien.
    Ton site est un véritable refuge.

    Cela prend beaucoup de temps, cela demande de la force à l’esprit et de l’énergie pour se libérer malgré toute la volonté qu’on a pour être libre.
    Tu as raison lorsque tu dis qu’on lime des barreaux jour et nuit, tu te rends compte du courage que cela demande pour ne pas abandonner?

    Et les vices de la société continuent à construire des prisons, sans cesse…

    Je n’aime pas être pessimiste, je sais qu’il faut garder espoir parce qu’à travers les barreaux on peut apercevoir les lumières au loin.

    Amicalement,
    Angie

    Dernière publication sur Angie : Des années ont passé

  3. A chacun sa liberté,à chacun son bonheur,à chacun la liberté de choisir son bonheur,
    salut à toi Stéphane.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : L'amie vérité

  4. debut2011 dit :

    Est-il si simple de trouver la Liberté ?
    Est-il possible de choisir son Bonheur ?
    Ou l’être humain n’est-il que ballotté
    Cherchant placébo aux chagrins imposés …

    Désolée d’être moins optimiste que Loïc !
    Mais, vrai, il est certain que l’on peut changer de lunettes
    Quand dans la vie tout va mal reste la sublime quête…

    Bon dimanche Stéphane
    Amicalement, Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  5. Témoin dit :

    En réponse à Anne, Loïc, Psycho (et qui voudra):
    Le bonheur est-il le même pour tous, ou bien différent et particulier à chacun ?
    C’est paradoxal: 1) La méthode pour être heureux est la même pour tous, elle consiste à être libre des circonstances
    2) résultat: chacun vivra son existence propre à lui-même, sans chercher un idéal de vie.
    A méditer…
    Passez des journées heureuses et libres.
    Stéphane.

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Nizar Barkouti |
Apprendre le français |
Tout comprendre vite et bien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | General
| LA PAROLE ET LA TRACE
| la bricole