Yoga

Derrière le rideau rouge toute une ville s’agite

Je fais grasse matinée mais tout ce bruit m’incite

A me lever en hâte, lolo, gym et Papa

Je file et me faufile jusqu’au cours de yoga

 

Assis dans nos transports, on survole la Seine

Les goélands nous accompagnent jusqu’à Vincennes

Et nous dansons sur scène au son des trompes et d’olifants

En ballet balayant les pensées des passants

 

Dans le métro je reste assis à observer

Les uns les autres qui tressautent et meurent d’envie

De connaître l’état qui n’a pas d’autre prix

Que d’asseoir à tout prix son serment de bonté

3 commentaires »

  1. souvenirs19 dit :

    Que voilà sympathiquement conté
    une journée d’homme de la cité
    Puisse le yoga détendre doucement
    un corps prit dans le ryhtme du temps
    La Confiance ne l’homme avoué
    faisant ton âme en pleine sérénité

    Bon dimanche Stéphane
    Amicalement, Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  2. Denis dit :

    Que ta paix intérieure apaise ton monde extérieur…

    Bonne journée Stéphane,
    Amicalement,
    Denis

  3. Sourire à l’autre par notre regard apaisant,déjà une victoire en notre être,pas vraiment toujours évident certes,sourire et s’étonner de rencontrer un autre sourire,et revoir ce sourire quand on ne sourit plus,offre une merveilleuse magie en notre vie,
    salut à toi Stéphane.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Nul n'est parfait

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Nizar Barkouti |
Apprendre le français |
Tout comprendre vite et bien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | General
| LA PAROLE ET LA TRACE
| la bricole