Renouveau

Cours le caneton blanc de l’étang au long cours

Vole la cigogne au-dessus des marais

Prennent la fuite enfin les souriceaux des prés

Et coule le canal ou grouillent les grenouilles

 

Quand la brise s’immisce au cœur de nos forêts

Les renards et les loups tapis sous les fourrés

Renouent avec la vie sauvage et les dangers

Qui menacent les hommes et les tiennent éloignés

Un commentaire »

  1. souvenirs19 dit :

    Bel hommag à la Faune
    bel avertissement à l’Homme ?
    Ton samedi soit joyeux Stéphane
    Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Nizar Barkouti |
Apprendre le français |
Tout comprendre vite et bien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | General
| LA PAROLE ET LA TRACE
| la bricole