Au Soleil de Galice

Un broc à chaque main, au soleil de Galice

Ou des bouteilles pleines au pied de la fontaine

Sur la place de l’église aux pavés blancs et lisses

quelques passantes lentes s’épanchent par dizaines

 

J’approche et aperçois une ombre aux lignes nettes

À même le sol dur, noire comme le cygne

Ses pieds en vain lévitent et cherchent sa jeunette

Comme un pantin agile, la mienne lui fait signe

 

Ils se prennent la main, enjambent un baldaquin

Je les suis comme l’onde accompagne la berge

Dans le lit du printemps et les rires d’une vierge

Qui retrouve son double et me prend par la main

2 commentaires »

  1. souvenirs19 dit :

    Poème printanier
    d’une humeur douce-gaie
    invitant aux baisers….

    Bon jour de Vénus Stéphane
    Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  2. souvenirs19 dit :

    Bon début de printemps Stéphane
    Amicalement Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Nizar Barkouti |
Apprendre le français |
Tout comprendre vite et bien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | General
| LA PAROLE ET LA TRACE
| la bricole