♫ Une expérience, un soir.

     Une expérience, c’est le mot juste. C’est du vécu très réaliste. Expérimenter comme un phénomène observé en laboratoire. Il y a voir, entendre, ressentir. C’est être.

     Absence de pensées, ou plutôt, pensées vues en plein vol. Parler pour dire quoi: rien que de l’utilitaire. Ou dire ce qu’il faut faire à celui qui ressentira la nécessité d’un changement.

     Convaincre par le rayonnement fin et délicat qui part en silence et atteint sa cible malgré elle. Comme un voleur. 

     Jouer avec l’autre, se jouer de lui, le faire marcher comme un pantin de bois. Le regarder rire. 

     Apporter aux autres, laisser s’ouvrir le cœur, laisser passer la vie, ouvrir les cœurs, donner l’amour. 

     Voir et ne faire que cela. Renoncer à tout. Renoncer à peu de chose, finalement. Perdre tout mais perdre si peu pour gagner en espace et en temps. 

     Voir les couleurs, le soir, les lumières de la ville. Le rouge, le jaune et l’orange bleuté. La lumière irisée qui effleure le trottoir. Quelques voitures, quelques retardataires, et un silence entendu. Et tout est parfait.

     Le rythme de la marche est le bon, la respiration lente et animale, le film est intéressant et distrayant. Sortir le soir dans l’air frais de septembre, où la source est partout et la Loi à l’œuvre.

 

     Et l’autre, m’écoutant dire cela, comprend tout et ne veut pas y croire.

   

 

Commentaires

Le Poète en Liberté

 

 

J’allai seul sur les routes

Sans dire ni oui ni non

Mon âme s’est dissoute

Poussière était mon nom

 

 

 

                    Charles Trénet

Commentaires

1...1213141516

Nizar Barkouti |
Apprendre le français |
Tout comprendre vite et bien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | General
| LA PAROLE ET LA TRACE
| la bricole